Beautés arachnéennes

IMG_8989

Leurs longs pétales en filaments ne font fuir personne, bien au contraire ! Nul ne reste indifférent à la beauté des hamamélis, qui sont en pleine floraison pour le moment.

Il n’y en a que deux au jardin (c’est un début !), plantés bien sûr dans le jardin d’hiver Fire & Ice, où ils attirent le regard au milieu des perce-neige, hellébores et conifères nains.

IMG_8823

Le tout premier qui fut planté il y a maintenant un an et demi est Hamamelis x intermedia ‘Jelena’.  Une merveille et je pense mon préféré ! Ce cultivar remporte tous les suffrages de par ses nuances de couleurs aux reflets cuivrés. Fleurs au cœur bordeaux foncé, d’où s’étendent de longs et fins pétales en dégradé d’orange. Son port est très étalé et ses fleurs parfumées.

IMG_9083

Le second est très différent, aux pétales bien plus courts; il s’agit de Hamamelis vernalis ‘Amethyst’, planté il y aura tout juste un an pour sa jolie floraison pourpre clair.  Le port du vernalis est en gobelet et c’est son intérêt par rapport à l’intermedia, au port plus étalé.  Le vernalis est aussi plus résistant que l’intermedia. Par contre, il peut rejeter du pied.  ‘Amethyst’ fleurit un peu plus tardivement que ‘Jelena’.

La floraison de l’hamamélis dure un bon mois et tient bon face aux caprices de la météo hivernale.  En choisissant différents cultivars dont la floraison se succédera, on peut ainsi couvrir une période de floraison allant de janvier à mars.  Voilà qui est intéressant.

IMG_9091

C’est au soleil que je préfère sa couleur… un coup de cœur.

Les hamamélis demande un sol drainé et légèrement acide. Le feuillage rappelle furieusement celui des noisetiers et prendra en général de belles teintes automnales.

Voilà, on a fait le tour de ce qui est visible en hamamélis au jardin pour le moment. C’est un peu court, me direz-vous… sauf que…

La promenade des hamamélis se tient en ce moment à l’arboretum de Kalmthout et ce fut l’occasion il y a deux semaines d’admirer ces beautés tout en profitant d’une visite guidée qui a duré 2h30 au lieu d’une heure ! Nous étions comblés…  Je vous conseille cette visite guidée : notre accompagnatrice au français impeccable nous a distillé toutes les anecdotes possibles sur la famille De Belder et leur histoire, l’évolution de l’arboretum, comment Jelena et son époux Robert ont fait le choix de certains noms de cultivars, comment est apparu ‘Sister Jelena’ sur le marché.  Bref, de petites histoires sympathiques que tout amateur prend plaisir à écouter.

C’est là que j’ai appris également que les parfums diffèrent selon les hamamélis.  Les intermedia offrent par exemple un parfum plutôt citronné et frais, alors que le parfum d’un vernalis sera plus sucré.  Il faudra aussi de la patience pour profiter pleinement de ces senteurs car les hamamélis grandissent très lentement.  Ils sont vendus principalement greffés (sur H. vernalis ou H. virginiana) et il vaut mieux vérifier régulièrement que le porte-greffe ne rejette pas au pied, surtout s’il s’agit de H. vernalis. Dixit notre guide.

IMG_8884

Hamamelis x intermedia ‘Böhlje’s Feuerzauber’ était juste magnifique dans l’arboretum.

IMG_8941

C’est lorsque le soleil apparaît au milieu des nuages que les hamamélis irradient.  Ici Hamamelis x intermedia ‘Ruby Glow’, que l’on trouve plutôt facilement en pépinière.

IMG_8946

Le jaune citron ou plus doré, toutes les teintes orangées et cuivrées, le bordeaux, le rouge se déclinent en 118 cultivars que propose l’arboretum.  Il s’agit de la plus grande collection d’hamamélis en Europe accessible au public.  Le spécialiste anglais en hamamélis Chris Lane en possède 125, mais sa collection reste privée et non accessible au public, toujours selon notre guide.

IMG_8986

Hamamelis x intermedia ‘Robert’

L’hamamélis prend vraiment son temps pour se développer, raison qui justifie son prix à l’achat car les plantes ont déjà quelques années avant de pouvoir être commercialisées.

IMG_8916

Cependant, la mode est passée par là et l’on peut trouver à présent ce port plus fastigié, comme sur la photo ci-dessus de Hamamelis x intermedia ‘Livia’.  La plante a été formée, taillée pour obtenir un port plus colonnaire.  Personnellement, je préfère sans aucune hésitation le port naturel, mais il faut avouer que cette taille de formation permet aux petits jardins d’accueillir malgré tout un hamamélis.

IMG_8921

Hamamelis japonica x vernalis

Si vous êtes tentés, la pépinière Le Try à Ottignies, tout voisine, est spécialisée dans les hamamélis, vous y trouverez certainement votre bonheur !

9 réflexions sur “Beautés arachnéennes

  1. marie DAVY

    A la maison j’ai un hamamélis japonica « Diane » qui est déjà très âgé. Ses fleurs sont assez discrètes et tardives. En automne je suis toujours en admiration devant son feuillage qui change constamment.
    Les Vosgiens.

    J'aime

  2. L’hamamélis est aussi mon arbre préféré en hiver. Dans notre jardin fleurit déjà depuis plus de 40 ans l’hamamélis mollis « pallida », un de seul hamamélis vendu au moment de la plantation. Maintenant ce n’est plus un arbuste mais un grand arbre qui nous gâte de ses fleurs et son parfum pendant 2 mois. En octobre il nous surprend avec sa belle décoloration d’automne. Bon weekend

    J'aime

  3. Pascale Rahir

    Mais quelle belle visite tu as du faire. Un pur moment de bonheur sans aucun doute. Mon Jenéla a souffert l’an passé et cette année peu de fleurs.Mais laissons le se reprendre un peu. Bises

    J'aime

Répondre à Pascale Rahir Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s