Les noces pourpres

Au-delà de l’allusion évidente au chef-d’oeuvre de George Martin, qui était bien trop tentante à faire ici, les noces pourpres sont également un clin d’œil aux mariages de couleurs qui se font au jardin, dont un est à épingler en ce moment.

IMG_7747

Le Crocosmia x crocosmiiflora ‘Columbus’ est un incontournable pour la couleur de ses sépales, bien visibles à la base des bourgeons floraux.

IMG_7755

Ceux-ci sont d’un splendide pourpre violacé et s’ouvrent pour laisser apparaître des pétales d’un jaune très profond, légèrement orangé.  Tous ces détails rendent la fleur tellement belle à mes yeux.

IMG_7756

Le crocosmia demande un sol bien drainé, au risque de disparaître en hiver, ainsi qu’une exposition ensoleillée.  La floraison intervient également à un moment où il y a un peu moins de fleurs présentes au jardin et il y en a donc toute une collection au jardin.

IMG_7762

Pour l’accompagner, voici le Sedum  (que l’on nomme maintenant Hylotelephium) ‘Oriental Dancer’.

Ramené d’Angleterre l’an dernier, il m’a immédiatement attirée à la pépinière.  il s’agit d’une obtention hollandaise toute récente, de 2016. Ce sedum est juste fantastique.  Comparé à ‘Purple Emperor’, il a un port plus bas, plus branchu, ses inflorescences sont très ramifiées et ses tonalités sont plus bleutées.

IMG_7761

Depuis l’an dernier, il a bien prospéré et a confirmé toutes ses qualités.  Hâte de voir les fleurs s’ouvrir à l’automne prochain.  On dit sa floraison longue, c’est tout bonus pour les insectes butineurs !

IMG_7766

Pas tout à fait pourpre, mais il en vaut la peine quand même ! Un petit arbuste qui ne passe pas inaperçu est le Berberis thunbergii ‘Admiration’.  Ses feuilles sont bordées de jaune, une splendeur.  Il s’agit d’une variété naine puisqu’il dépasse à peine 50 cm en tous sens et de plus, il grandit lentement.  Idéal donc pour être planté à l’avant des massifs, en plusieurs exemplaires, il apporte de la couleur sans demander l’entretien que réclament des vivaces.    C’est sa troisième année au jardin et je n’ai pas encore dû le tailler.  Il reste bien compact et peu encombrant.

Une exposition au soleil accentuera le contraste des couleurs du feuillage.  S’il est placé trop à l’ombre, il va immanquablement virer quelque peu au vert.  D’ailleurs, on peut le remarquer en écartant les branches d’un arbuste en situation ensoleillée car les feuilles cachées sont plutôt vertes.

IMG_7771

Pour l’accompagner, le tout simple Crocosmia x crocosmiiflora ‘Canary Bird’.  Des fleurs moins orangées que ‘Columbus’, mais bien assorties au liseré du berbéris.

 *  *  *  *  *  *

« Une mauvaise herbe est une plante qui a maîtrisé toutes les techniques de survie, excepté celle de s’aligner dans les rangs. Soyez une mauvaise herbe. »

6 réflexions sur “Les noces pourpres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s