Bricol’ Girl & l’escalier

Il y a tout juste un an, ‘Woodland Walk’ sortait de terre, une renaissance pour cette zone du jardin (voir ici l’article en question).

20180911_142728

C’était en septembre 2018.  Depuis, j’ai bien avancé.  Pose du gazon et du broyat, début des plantations; tout s’est enchaîné, mais un gros poste restait en suspens faute de temps : l’escalier qui devait prendre place sur la gauche de la photo ci-dessus afin de rejoindre l’allée gazonnée.  C’est maintenant chose faite !

20190722_145633

Il a d’abord fallu choisir le matériau. Je voulais un matériau naturel, un peu brut, irrégulier et ce lot de pierres de schiste fut mon coup de cœur.

20190727_095541

Une fois la palette livrée, me voici donc devant un puzzle géant .  Avez-vous déjà réalisé un puzzle ?  le mieux est d’étaler toutes les pièces devant soi afin de faciliter le tri et le choix des pièces durant la réalisation. Il y en a de toutes les dimensions, d’épaisseurs différentes et donc de poids très variables, un challenge une fois la décision prise de réaliser cet escalier seule.

20190727_095511

Les premiers coups de pelle sont donnés.  C’est ici que j’ai le plus galéré.  Tout d’abord, ne pas endommager la gaine électrique qui alimente les réverbères de l’allée.  Mais surtout, dessiner des marches en tenant compte de la pente de l’allée en pavés, du talus en biais, tout en arrivant de façon naturelle et harmonieuse au même niveau que le gazon.  Les conseils que j’ai reçus concernant la mise en œuvre ont été précieux pour arriver à dessiner seule le tracé des marches.  Je pensais devoir construire trois marches pour arriver à hauteur du gazon, mais au final, deux marches pas trop hautes ont été suffisantes.

20190729_182730

Quand je vous parlais de puzzle… Une fois la première marche décaissée, j’ai préféré choisir les pierres une à une et les déposer pour que toutes s’emboîtent parfaitement avant de commencer à les sceller dans le stabilisé.

20190731_102546

C’est parti.  Je reste très concentrée sur mon travail, je vérifie mille fois mes niveaux pour que tout soit le plus droit possible et je garde confiance. Certaines pierres sont très lourdes, je peux à peine les soulever.  Mais… elles ont la forme idéale pour l’endroit, alors, un petit effort Betty !  Les soirées et les week-ends se succèdent; j’avance et je m’octroie quelques pauses pour ne pas trop rêver d’escaliers la nuit !

20190731_155418 (2)

Voici la première marche terminée.  C’est bon,  je peux me reconvertir en maçon si nécessaire !  Quelle satisfaction… L’encastrement des pierres me plaît beaucoup.  Je suis plus zen pour aborder la suite du chantier.

20190806_072910

Même exercice pour la seconde marche : réalisation du puzzle sans stabilisé, je retire ensuite les pierres en reconstituant le puzzle sur le côté et je commence à les placer dans le stabilisé.  Stabilisé fait maison, je précise : 1100kg en tout, mélangé avec mes petites mains au fil des séances de travail. Résultat, une tendinite, mais la satisfaction d’un projet réalisé soi-même attend au bout du chemin !

20190806_142822

Le plus dur est maintenant terminé.  Il ne me reste que les nez de marche et le côté droit à maçonner.

20190821_082743

Tout est maintenant rejointoyé.  C’est fou la quantité de béton nécessaire à cette étape, qui s’est avérée bien plus longue que ce à quoi je m’attendais.

20190822_202204

La touche finale : découper les bords du gazon pour redessiner l’allée et obtenir une continuité avec l’escalier.

Je ne vais pas cacher que je suis hyper satisfaite de mon travail et j’adore le style !  Il y a encore deux escaliers à réaliser ailleurs au jardin, il reste beaucoup de pierres de schiste non utilisées, ces projets seront pour 2020.  Car pour l’heure, place aux plantations qui se poursuivent sans relâche !

 *  *  *  *  *

Quand quelqu’un vous dit que quelque chose est impossible, rappelez-vous qu’il parle de ses limites, pas des vôtres…

22 réflexions sur “Bricol’ Girl & l’escalier

  1. Caroline JardindesPixies

    Ah mais bravo, je suis scotchée de ta superbe réalisation. Je comprends bien ta tendinite, je me suis aussi lancée seule dans la réalisation d’une allée en petits pavés, il y a quelques années. Ensuite j’ai maçonné un bac potager ce printemps et je suis en train de réaliser deux’petits escaliers, mais la taille en dessous du tien. Quel travail. Le plus dur c’est de faire le béton et clairement, les joints il en faut une quantité énorme. Encore bravo, il est splendide ton travail

    J'aime

    1. Merci Caroline, il ne faut pas hésiter à se lancer, c’est de cette façon que l’on apprend le mieux. Et je préfère prendre le temps de faire les choses moi-même car de cette façon c’est fait comme on le souhaite, on peut défaire si on change d’avis, bref on ne dépend pas des autres ! Bon courage aussi pour tes réalisations !

      J'aime

  2. Que de courage et de volonté pour continuer à embellir l’immense jardin que vous avez.Vous faites le travail d’un homme,vous êtes une touche-à-tout et je m’incline devant les réalisations que vous entreprenez avec brio.Vous pouvez certes être fière de vous.

    J'aime

    1. Merci Anne-Marie, il faut oser entreprendre, finalement c’est à notre portée à tous. Et franchement, quand j’emprunte l’escalier, cela me fait un immense plaisir que de poser le pied sur les pierres que j’ai moi-même placées. A bientôt, bisous

      J'aime

  3. Pascale Rahir

    Et bien bravo, c’est pas facile le maçonnage (j’en sais quelque chose) et j’adore ta maxime. Je crois que je vais la resservir bien souvent celle-là ! En tout cas, cela donne hyper bien. Tu as raison d’être fière.
    Bises

    J'aime

  4. liliane

    Bonjour Betty ,

    Je vous suis depuis quelques années sur votre blog avec beaucoup d’intérêt mais sans jamais intervenir mais là vous m’en donnez l’envie ….je croyais être la seule femme à faire de durs travaux dans mon jardin entre autres de dallages comme votre escalier .
    .Je suis contente de voir que non.
    Passion du beau quand tu nous tiens …..rien ne nous arrête .

    Félicitations pour ce magnifique travail .

    lilly région liégeoise

    PS : j’adore votre maxime sur « les limites « ……C’est bien juste
    Bien ri car combien de fois n’ai-je pas cloué « le bec » à certains hommes qui prétendaient que je n’arriverais pas à faire u travail …..

    J'aime

    1. Bonjour Liliane, il est vrai que lorsque nous faisons ce genre de travail, en tout cas en ce qui me concerne, je n’en parle pas beaucoup autour de moi, j’ai toujours l’impression que l’on ne va pas me croire ou dire que j’exagère ou penser que le résultat ne sera pas vraiment à la hauteur. Mais au final nous ne sommes pas seules et il faut se lancer !!! Cette maxime est pleine de motivation, je l’aime beaucoup. Bonne semaine à vous et merci pour votre commentaire !

      J'aime

  5. Emmanuelle

    Le résultat est fabuleux et c’est un beau choix vos pierres de schiste .Deux marches et c’est parfait et les joints sont un sacré travail mais d’un super effet .
    D’autres projets avec les reste affaire à suivre …….Place aux plantations et certainement des beaux choix de votre part .
    Je vous souhaite une belle soirée et un belles journée à venir .
    Emmanuelle

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s