Une journée au soleil

Au soleil, oui ! Car il a fait tellement chaud ce dimanche 18 juin.  J’ai enfin un peu de temps pour publier quelques photos et impressions

19243991_10154828011023237_2023469661_n

Vous avez été très nombreux à braver la chaleur et les travaux dans le quartier pour venir nous rejoindre au jardin en ce dimanche. L’entrée avait été décorée selon le thème du jour. 

IMG_0729 - Copie

Ce fut l’occasion de retrouver les amies jardinières ! Un moment très sympa de retrouvailles.

FullSizeRender 3

Gérard avait astucieusement installé son stand sous le grand hêtre pour rechercher un peu de fraîcheur et n’a pas arrêté une minute de répondre à toutes les sollicitations des amateurs de roses.

19398748_10154828007463237_1799190258_n

Ma voisine Martine avait confectionné pour l’occasion de très jolis montages pour les tables sur la terrasse, très classe tout ça, merci Martine !

IMG_0721 - Copie

Et voici les deux courageux du jour ! Daniel et son épouse, représentant la Confrérie du stofé de Wavre, vantant les mérites de leur délicieuse tarte; jamais ils n’ont cédé face aux rayons du soleil.  Chapeau bas !

IMG_0780 - Copie

IMG_0773

La terrasse a été rapidement prise d’assaut pour se poser, discuter, bref profiter du moment présent…

blog

…comme le rappelait la déco du jour !  Carpe Diem…

FullSizeRender

Les objets déco de Quintessence étaient en bonne place et ont remporté un vif succès !

IMG_0730

Encore une autre jolie photo d’amis jardiniers. Merci à Claudine d’être venue, et aussi à David, d’avoir répondu aux questions des visiteurs !

Trois rosiers de Gérard ont été baptisés : ‘Chloé la Gentille’, ‘Iona’s Foam’ et ‘Azteca’.  On a hâte de voir tout cela de plus près, Gérard !

Nous étions tous fatigués à la fin de la journée, mais ravis d’avoir donné de notre temps à une belle cause.  

Et maintenant, un peu de repos.  Je vais m’occuper de moi avant de reprendre le chemin du jardin.  J’en ai, comment dire, un peu besoin…  A très bientôt !

Ambiances de mai

Le jardin aura décidément été bien malmené cette année.  D’abord le gel de fin avril, maintenant la sécheresse et une chaleur intense dépassant les 30 degrés, les plantes sont obligées de puiser dans leurs réserves, et nous jardiniers, leurs humbles serviteurs, ne pouvons qu’essayer de leur faire passer ce cap sans encombres. 

Il faut attendre le soir pour ne plus subir cette lumière écrasante et pouvoir prendre quelques photos des ambiances du moment.  C’était hier vers 20h30.

IMG_0656

Les dégâts du gel ont quasiment disparu. Les hostas notamment ont refait de belles feuilles. Hosta ‘Paul’s Glory’ est un hosta qui supporte le soleil sans problème. Associé ici à quelques bulbes de Allium nigrum qui apportent de la verticalité.  Ces ails résistent très bien à la sécheresse.  Je devrais en planter plus au jardin.

IMG_0708

Côté pièce d’eau, les graminées tiennent le coup. Un Acer palmatum ‘Garnet’ ne fera plus long feu, à mon avis.  Maladie et gel ont eu raison de lui.

IMG_0648

Les trois érables japonais ont tous refait un nouveau feuillage.  La nature est quand même pleine de ressources ! On aperçoit à gauche des alchémilles mollis un de mes nouveaux chouchous : Podocarpus alpinus ‘Chocolate Box’.  Feuillage chocolat, jeunes pousses vert clair, j’essaie d’en reparler en détails très vite.

IMG_0650

J’ai planté quelques cosmos ça et là dans le massif pour apporter un peu de fraîcheur.  Il s’agit ici de Cosmos ‘Xanthos’, des graines achetées ce printemps chez Promesses de Fleurs.   J’aime beaucoup ce coloris jaune pâle – ivoire, mais il est quand même moins jaune que sur toutes les photos que j’ai pu voir.  J’aurais aimé un peu plus de peps.

IMG_0637

Devant la maison, Rosa ‘Frau Eva Schubert’ est la star du moment.  Allure très romantique, un camaïeu de rose clair, ce rosier n’est jamais malade.  Fier de ses origines allemandes, il n’a pas bronché non plus face à l’assaut du gel il y a quelques semaines !

IMG_0639

Il s’agit du simple Rhododendron ponticum.  Simple, mais vraiment sans problème.  A l’avant, l’Acer palmatum ‘Marlot’ commence à prendre ses aises.  Il entame sa 4ème année au jardin. Je l’ai déplacé ce printemps et il a bien repris, ouf !

IMG_0662

Nous continuons la balade au fond du jardin.  Le Magnolia soulangeana, complètement grillé par le gel, s’en sort bien également et a refait un nouveau feuillage.

Le regard est attiré bien sûr par la floraison des rhododendrons.  Celui de gauche est Rhododendron ‘Purple Splendour’, nom inconnu pour celui de droite.

IMG_0687

Une nouvelle déco en provenance d’Angleterre est venue garnir le toit de la cabane de jardin.  J’ai toujours voulu un dragon là-haut et cela fait longtemps que je lorgne sur cette tuile décorative ! Voilà qui est fait !

IMG_0690

On trouve ce genre de tuile faîtière décorative sur les anciennes maisons dans le sud de l’Angleterre. Ma dragonne Tintaglia – pour ceux qui connaissent leurs classiques de littérature fantasy 😉 – veille sur le jardin !

IMG_0681

Mes petits légumes s’en sortent vaille que vaille au potager malgré cette chaleur, grâce aux arrosages journaliers.  L’herbe à curry à l’avant plan est elle, très résistante à la sécheresse.

IMG_0701

Nous voicien haut du jardin.  Le cotinus coggygria ‘Golden Spirit’ a lui aussi refait tout son feuillage, grillé par le gel. Preuve qu’il faut toujours avoir confiance en la nature !

Je continue à préparer les massifs pour l’ouverture du jardin, qui approche à grands pas ! Nous sommes à J-20 !!!

A bientôt et prenez bien soin de vous !

F comme…

Frost and Flowers !  Car oui, il a gelé fort il y a dix jours, je ne vous apprends rien, et oui, il y a malgré tout des fleurs au jardin.

IMG_0503

La première grande rescapée des affres de la météo est ma clématite Montana ‘Fragrant Spring’.  Elle était déjà en fleurs  lors de l’attaque nocturne du gel il y a dix jours et elle n’a absolument pas été touchée, bien protégée par la façade de la maison.

IMG_0495

Autre rescapé, l’Exochorda x macrantha ‘The Bride’.  Les fleurs ont été complètement insensibles au gel.  Il semble que ce soit le cas aussi chez d’autres personnes qui ont cet arbuste, d’après ce que j’ai pu lire sur internet.  Une valeur sûre donc quant à sa résistance.

IMG_0486

Il n’en est pas de même pour certains buis, comme celui-ci, pourtant planté à l’abri d’une haie.  Une partie des jeunes pousses ont grillé.  Un petit coup de taille et tout rentrera bientôt dans l’ordre.

IMG_0464

Demain, un petit travail de patience sera entrepris, afin de retirer du Hakonechloa macra ‘All Gold’ les feuilles brûlées, mais tout en gardant les feuilles épargnées par le gel.  Là aussi, je pense que tout va vite reprendre un cours normal.

Les érables sont atteints, par contre, sauf un ou deux, épargnés car protégés par des arbres plus grands ou une haie.

IMG_0466

Moi qui souhaitais annoncer avec une belle photo l’arbuste qui a remplacé, près de la pièce d’eau, mon érable mort dont j’ai parlé la fois dernière, voilà tout ce que j’ai à vous montrer ce jour.  Il s’agit du Loropetalum chinense ‘Fire Dance’. Une malheureuse fleur cachée au fond de mon nouvel arbuste, quelques feuilles pourpres aussi cachées sous le reste qui a brûlé, c’est peu, je dois l’avouer.   J’ai choisi cet arbuste en sachant qu’un jour ou l’autre, il aurait la vie dure au jardin.  Je le trouve très beau et j’ai voulu tenter le coup.  Ses fleurs, son feuillage persistant pourpre, sont autant d’attraits, mais… il ne résiste pas bien au gel.  J’ai lu -5 à -7 degrés pour la résistance.

IMG_0472

Ce dimanche, le soleil est bien présent et les travaux se poursuivent.  Quelques tulipes rescapées.  Il s’agit de ‘Purissima’.

IMG_0470

Voici un des chouchous du moment : Syringa microphylla ‘Superba’.  Parfumé, il est planté à un endroit plutôt sec car sous le couvert d’un grand hêtre et il peine à s’étoffer, mais petit à petit, il s’installe.  Il fleurit plusieurs fois sur l’année.

IMG_0467

Cette année et j’ignore pourquoi, le Ibéris sempervirens ‘Golden Candy’ n’a pratiquement aucune fleur. Heureusement que son feuillage suffit à le faire remarquer.  Notez la forme curieuse des tiges des tulipes, une conséquence du gel également.

IMG_0484

Voici une nouvelle venue au jardin.  J’ai complètement craqué pour son feuillage strié d’un rouge assez vif.  Uncinia rubra ‘Everflame’ a été planté près du nandina ‘Fire power’. Elle aime un sol frais et n’apprécie pas trop les hivers très rigoureux. On verra comment elle se comporte pour sa première année au jardin.

IMG_0490

Ce rhododendron (dont j’ai perdu le nom, il est depuis 15 ans au jardin et ne dépasse pas un mètre de hauteur) a bien fait d’attendre la fin du gel pour commencer sa floraison !

IMG_0499

Dernière photo pour aujourd’hui avec un de mes iris préférés : ‘Ruffled Velvet’.  Les reflets bleu électrique sur ce violet intense sont à tomber. Il ne fleurit pas très longtemps, chaque fleur tient maximum une semaine, il ne dépasse pas 30 cm de haut et chaque année, je guette impatiemment l’arrivée des fleurs…

Renaissance

Tout évolue à une vitesse fulgurante au jardin en ce moment ! J’ai pris ces photos il y a une semaine et aujourd’hui, tout a déjà bien changé… Alors, voilà ce qui a attiré mon regard le 9 avril dernier.

IMG_0383

Tout d’abord, il y a le Prunus ‘Amanogawa’, qui fleurit en ce moment, prenant ainsi le relai du magnolia.  Son port fastigié permet de le placer assez facilement au jardin.  A l’avant-plan, un poirier ‘Conférence’, planté en automne 2014.  J’attends les premières poires…

IMG_0389

Au potager, les pommiers colonnaires sont en fleurs également.  A propos, il va y avoir bientôt du changement dans ce coin-ci du jardin ! Un peu de patience et je vous dis tout…

IMG_0411

Et voici un de mes chouchoux du moment : Acer palmatum ‘Orange Dream’. Quel feuillage et quel orange !  Malheureusement, parfois, le bout des branches est atteint par le verticillium. A surveiller donc…  Cela dit, il n’est pas exclu qu’il ne déménage pas un jour.  En effet, il devrait être placé un peu plus à l’ombre car les feuilles sont parfois brûlées pendant l’été quand le soleil est trop fort.  Faisant écho sur la droite, une petite Spiraea ‘Magic Carpet’.

IMG_0445

Les spirées printanières explosent également.  J’ai planté en automne dernier deux Spiraea cinerea ‘Grefsheim’, dont une est voisine du Ligustrum ‘Lemon, Lime & Clippers’.  Le feuillage citron de ce dernier vient rappeler le cœur des fleurs de la spirée et éclaire ce coin moins lumineux.

IMG_0422

Près de la rue, voici un endroit que je montre peu, car je dois continuer de l’aménager.  Je crois que c’est la première fois que je partage une des pièces préférées de mon ange jardinier : un Sequoiadendron giganteum.  Nous l’avions planté il y a 17 ans environ. Il devait faire 60 cm de hauteur à l’époque.  Maintenant, il file vers le ciel ! J’aime beaucoup les lignes de l’écorce de son tronc, qui est d’une verticalité absolue.

IMG_0458

Juste à côté, le Cornus controversa variegata déploie toute son énergie dans son nouveau feuillage.  Je l’adore et c’était aussi l’arbre préféré d’Olivier.

IMG_0419

Côté travaux, tout s’enchaîne, jour après jour, dès que j’ai un moment.  Je suis pratiquement à jour côté tailles.  En ce moment, le nettoyage des massifs se poursuit.  Je désherbe, je coupe, je déplace parfois, j’étends du broyat et je plante.

IMG_0427

Voilà un petit malheur de ce printemps 2017. l’Acer palmatum ‘Beni-Komachi’ avait déjà montré des signes de maladie les années précédentes, mais cette année, quasiment tout l’arbre y est passé.    Au pied, on peut voir de nouvelles pousses pointer, qui me font espérer une renaissance (temporaire ?) de l’arbre. J’ai pu déjà sauver trois érables au jardin par le passé.  Je ne désespère pas.  Comme j’ai du mal à jeter une plante, j’ai décidé de donner une nouvelle chance à mon érable.  Je l’ai donc déplanté et replanté à un autre endroit plus discret du jardin, à mi-ombre.  Saura-t-il la saisir ?

Voilà donc un nouvel endroit pour planter ! J’étais justement revenue d’une visite de pépinière avec un joli petit arbuste, que je convoitais depuis un moment et dont je dois vous parler la prochaine fois.  Et bien, ce sera sa place, et je laisse le suspens quant à son identification jusqu’à la prochaine note 😉

A très bientôt au jardin !

Magnolia et Cie…

IMG_0276

C’était avant-hier, lundi matin.  Juste en-dessous de zéro degré au petit matin, un peu de gelée blanche et un soleil magnifique pour prendre quelques photos avant d’aller au bureau. Le Magnolia soulangeana est rempli de fleurs cette année.  Auront-elles résisté au gel ?

IMG_0295

On dirait bien que oui… la lumière matinale est juste… wow… 

IMG_0340

A l’avant, le Prunus incisa ‘Kojo-no-mai’ est également en fleurs.  Lui aussi est très généreux cette année.

IMG_0269

Cette promenade matinale m’a donné l’occasion de voir le résultat des travaux effectués le week-end dernier.  Il y eut en effet au jardin un petit jeu de chaise musicale.  Tout d’abord, un jeune Ilex crenata fastigiata a été déplacé ici, en bordure de ce massif.  Je trouvais l’endroit un peu plat et voulais apporter de la hauteur en bordure du massif, mais sans que cela ne prenne trop de place.  Je crois que mon ilex a trouvé sa place définitive.

IMG_0317

Dans ce massif, en ce moment, l’Acer palmatum ‘Orange Dream’ offre son jeune feuillage, juste magnifique…

IMG_0274

Ce petit coin devant la veranda a été remanié.  Tout d’abord, mes deux autres jeunes Ilex crenata fastigiata sont venus flanquer les deux colonnes de la veranda. A gauche de l’escalier, un Euonymus japonicus ‘Bravo’ y a été déménagé pour faire pendant à celui de droite.  J’ignore pourquoi je n’en avais planté qu’un seul à cet endroit.  Cette symétrie me plaît beaucoup plus.  Je devrai retailler le nouvel Euonymus une fois qu’il se sera établi.

IMG_0283

L’Azalea japonica ‘White Rose Bud’ a quitté le massif de la veranda (trop au soleil, elle souffrait de la sécheresse en été) pour rejoindre le pied d’un Acer palmatum ‘Marlot’, qui lui a été déplacé de deux mètres.  Il avait été planté trop près de la viorne sur la droite.  Maintenant, tout est mieux équilibré et le massif me plaît.

IMG_0309

Petit passage par le massif de la pièce d’eau où l’Euphorbia myrsinites est actuellement en fleurs.  J’adore cette couleur jaune-vert !

IMG_0316

Après floraison, je coupe les tiges à ras de la plante.  Il faut impérativement porter des gants car un lait très urticant s’échappe de la plante et si une goutte vous éclabousse le bras, c’est une petite brûlure assurée.

IMG_0333

Ce soir, la vue a déjà changé.  Les fleurs du magnolia se sont complètement ouvertes et l’arbre fait le spectacle à lui tout seul…

IMG_0351

… mais le cerisier près du potager essaie de concurrencer le magnolia !  Petit joueur…

IMG_0352

Les séances de nettoyage et de taille se poursuivent, week-end après week-end, soirée après soirée. Les rosiers ont tous été taillés et tout suit son cours, pas de retard enregistré pour le moment dans les travaux de nettoyage et de taille.  Je croise les doigts…

Moments à savourer

J’ai enfin un peu de temps pour mettre en ligne le reportage tant attendu du jardin, réalisé par Luc Noël pour l’émission Jardins et Loisirs.  Que dire… sinon un million de mercis à Luc et son équipe pour ce bel hommage.  Emotion, souvenirs, sourires, tout est là.

Je ne parviens pas à insérer la vidéo, alors il vous faudra cliquer sur ce lien pour voir le reportage.

Les messages se sont succédés les uns aux autres pendant la semaine. Merci à tous pour me donner cette énergie nécessaire…

Retour maintenant au jardin car il faut se retrousser les manches, et pas un peu !  Le printemps est bien là cette fois, et ce dimanche fut une journée magnifique.

Un tout petit degré ce matin au réveil et une gelée blanche.  Un ciel bleu et une belle lumière pour quelques photos.

IMG_0209

Les bruyères sont en pleine floraison. Ici Erica darleynsis ‘Kramer’s Rote’.  Elles ont un coloris bien vif et se marient bien avec les conifères nains juste à côté.

IMG_0223

IMG_0224

Les hellébores orientales plantées près de la terrasse sont également en fleurs.  J’ai cette année assez bien de semis spontanés qui commencent à fleurir.  Il faut être plutôt patient, les plantes ne fleurissant que 3 ou 4 ans plus tard.

IMG_0238

IMG_0241

Près de la veranda, ce sont les Erica darleynsis ‘White Profusion’ qui fleurissent.  J’en ai planté tout un cordon pour souligner le massif et avoir des floraisons en masse en hiver. J’aime ce blanc qui donne de la lumière lorsque le ciel est gris.

IMG_0232

Il y a quelques semaines, j’avais coupé les Carex comans ‘Milk Chocolate’.  Leur feuillage était assez sec.  L’an dernier, je ne l’avais pas fait.  On voit déjà le jeune feuillage apparaître, avec des nuances pêche rosé.  Il s’agit d’une de mes graminées préférées au jardin.  J’adore leur couleur incroyable.

IMG_0253

Direction la pièce d’eau, où une hellébore nigercors ‘Ivory Prince’ éclaire le massif, entourée de feuillages persistants.  J’ai remarqué que plus je la divise, plus elle s’étoffe.  Il y en a déjà quatre grosses touffes comme celle-ci toutes issues d’une seul petit pied.

IMG_0258

Hier samedi, j’ai peaufiné le nettoyage des massifs surplombant la pièce d’eau et y ai étendu du broyat, qui patientait en tas depuis l’automne dernier.  Cet endroit est terminé point de vue nettoyage.  Dans quelques jours, je compte procéder à des semis de pavots à cet endroit.  J’espère qu’il n’est pas trop tard…

IMG_0262

Et voici le travail du jour !  Tout un massif nettoyé et paillé de broyat.  Ce qui devait être taillé est taillé. Il ne me reste que les rosiers à faire (j’attends pour ce faire la floraison du forsythia qui donne le coup d’envoi) et aussi l’amelanchier.  Je pense depuis un moment à modifier sa silhouette et procéder à une taille en transparence pour l’alléger un peu.  Je me tâte encore car quand c’est fait, difficile de revenir en arrière.  Il faudra me décider dans les prochains jours…

IMG_0266

A la fin de cette belle journée, passée au jardin, le dos est courbaturé, mais le regard s’échappant au loin me donne le courage de remettre ça très bientôt!

Belle semaine à vous…

Travaux du week-end

Il a fait suffisamment beau ce week-end que pour envisager une sortie au jardin avec travaux pratiques à la clé et entreprendre quelques interventions plus conséquentes.

Pas de jolies photos aujourd’hui, le jardin est loin d’être nettoyé…  voici plutôt l’envers du décor.

IMG_0194

Tout d’abord, cette petite haie de laurier-cerise a été bien rabattue.  D’au moins un mètre.  Elle a aussi été amincie.  Le résultat me plaît beaucoup.  En plus d’être plus facile d’entretien, elle laisse mieux passer la lumière à l’avant du massif et surtout, le regard peut s’échapper au-dessus de cet écran et cela donne un peu plus de profondeur à l’ensemble.  Et oui, les feuilles ne sont pas encore complètement ramassées…

IMG_0197

J’ai ainsi pu déraciner prudemment et ensuite déménager un arbuste que j’aime beaucoup, Enkianthus campanulatus.  Le pauvre était complètement coincé contre un houx, à l’ombre complète, depuis des années, à l’avant de la maison.  Je ne comprends même pas qu’il n’ait jamais dépéri.  Il est beaucoup moins touffu que la moyenne, c’est certain; il faut dire qu’il a là une quinzaine d’années, mais à son nouvel emplacement, il devrait vite se refaire une santé. 

IMG_0199

Preuve que je l’ai complètement délaissé jusqu’à présent, je n’ai pas une seule photo de l’enkianthus avec son feuillage.  Cet arbuste est superbe en automne, sans parler de sa floraison.

IMG_0192

Ensuite, direction l’avant de la maison avec un travail que j’avais déjà postposé l’an dernier : retirer une touffe de bambou, qui est parti à l’assaut du voisinage et que je ne supporte plus. Vous le voyez taillé à ras, à gauche du réverbère.  Ne reste « plus qu’à » le dessoucher et suivre tous les rhizomes pour tout retirer.  Trois heures de travail, mais j’en suis venue à bout.

IMG_0202

Il reste quelques rhizomes à aller rechercher sous le rhododendron, mais là, le courage m’a lâchée.  Un peu de ‘ramping’ en perspective pour la prochaine fois…  On voit que le rhodo était étouffé sur l’avant, il devrait se remettre avec le temps.  Je vais devoir bien reprendre le Prunus ‘Otto Luyken’ sur la gauche pour en diminuer le volume et déplacer à l’emplacement du bambou l’Acer palmatum ‘Marlot’ que j’ai planté trop près d’une viorne. 

J’ai aussi planté quatre nouveaux arbustes (j’en parlerai plus tard), désherbé une plate-bande près du potager et replanté 15 Dianthus barbatus nigrescens qui patientaient encore en pots.

Un week-end utile, passé au grand air, les mains dans la terre.  Bref, la satisfaction du travail accompli.

501846-lg-501835-Horizontal-separator-.png

Graminées et compagnie

Ce dimanche, bon nombre d’entre nous étions devant la télévision car l’émission Jardin-Loisirs était présentée depuis le superbe jardin de notre amie jardinière Claudine. Ambiance d’hiver… Neige et gel ont immortalisé son jardin le temps d’un reportage.
Ce jardin, je l’ai déjà vu trois fois, et à chaque fois, c’est le même émerveillement. Je suis donc allée me replonger dans les photos et me suis rendue compte que je n’avais pas encore publié à son sujet. Alors voici, les photos datent de septembre 2014.

IMG_2777

Tout démarre en douceur à l’entrée, mais on devine déjà le soin apporté aux associations, le souci du détail et l’amour des graminées avec ce superbe hakonechloa.

IMG_2679

A l’arrière de la maison, le spectacle se dévoile. J’adore ce contraste entre les lignes bien délimitées des haies de buis, de la terrasse en bois et le doux désordre des graminées.

IMG_2683

On descend légèrement l’allée gazonnée, flanquée de part et d’autre de Prunus. Tout est étudié, les multitroncs, la même essence répétée dans les plantations.

IMG_2688

Il y a beaucoup de recherche dans l’aménagement, les fruits du Malus ‘Red Sentinel’ font écho aux Cornus alba ‘Sibirica’. La haie circulaire laisse entrevoir une sphère déco.

blog

Un peu partout, de façon plus ou moins discrète, les petites touches de déco finissent magnifiquement les scènes.

IMG_2703

Au fil de la promenade, nous voilà dans le fond du jardin. Le paillis en ardoise nous rappelle que nous nous trouvons dans les Ardennes. Les persicaires et miscanthus (est-ce bien le miscanthus giganteum sur la droite ?) se plaisent vraiment bien. Le sol est ingrat, rocailleux, Claudine vous le dira; l’été et la sécheresse qui s’en suit peuvent faire de gros dégâts.

IMG_2705

Avant de remonter vers la maison, on croise un massif nouvellement créé, avec un petit bosquet de Betula utilis jacquemontii.

IMG_2714

Harmonies de jaunes et de blancs, avec toujours de jolies graminées, comme les Stipa tenuissima à l’avant-plan, associées au Sedum spectabile ‘Iceberg’.

IMG_2716

Beaucoup de recherche dans les associations, je découvre de nouveaux détails à chaque passage.

IMG_2728

On retourne vers le centre du jardin et je dois dire que là, j’ai vraiment des étoiles plein les yeux. Les jeunes pousses pourpres de l’euphorbe rappellent les sédums que l’ont aperçoit au loin. Beaucoup de feuillages et beaucoup de couleurs dans cette scène, preuve qu’il ne faut pas nécessairement des fleurs pour avoir un massif haut en couleurs.

IMG_2737

C’est en remontant l’allée que l’on peut le mieux admirer ce joli couvre-sol vert acide au pied des prunus, Sedum rupestre ‘Angelina’.

IMG_2748

Tout en transparence, le Stipa gigantea s’élance vers le ciel.

IMG_2754

C’est ici que l’on voit que le jardin offre une vue imprenable sur la vallée ardennaise.

IMG_2756

Voici donc les magnifiques sedums que l’on admire de loin. Sedum ‘Red Cauli’. Deux fois que j’en plante ici au jardin, deux fois que je les perds. J’ai fait une toute dernière tentative. Avouez qu’ils sont vraiment magnifiques.

IMG_2758

On se rapproche et un petit bassin d’eau circulaire se dévoile. Les Imperata ‘Red Baron’ au rouge flamboyant; voilà encore une magnifique graminée.

IMG_2763

IMG_2764

Je ne pouvais sélectionner quelques photos, je les aime toutes !

IMG_2768

IMG_2771

IMG_2772

On remarque bien ici les nuances de couleurs des différentes graminées, liées en bottes.

IMG_2775

On resterait bien là des heures…
Pour prolonger le plaisir de la visite, rendez-vous ici avec un reportage de Luc Noël pour l’émission Jardin-Loisirs.

Première sortie

IMG_0161

Un soleil d’après-midi et 9 degrés, un dégel qui se confirme, il n’en fallait pas plus pour tenter une première sortie au jardin et inaugurer les grandes manœuvres printanières.  Printanières, alors que l’on est fin janvier ?  Peut-être oui, car ce que j’ai vu est plein de promesses.

Ne nous méprenons pas, le sol est encore gelé à certains endroits, mais pas autour du bassin d’eau et comme le veut la tradition, c’est toujours par là que je commence le nettoyage.  Petites zones, j’avance vite, histoire de me dérouiller et de me mettre en forme pour la suite.

IMG_0163

Hier samedi, les huit grandes graminées ont été taillées et les chaumes sont allés rejoindre le tas de déchets à broyer.  J’effectue la taille au taille-haie, c’est rapide et efficace.  C’est là que j’ai vu les signes du printemps.  Les pousses vertes des miscanthus sont déjà bien là.

Ce dimanche, la poche de plantation le long du mur a été nettoyée.  On aperçoit à travers la glace qui fond et au fond de l’eau, les poissons nager très lentement.  L’eau est glacée. Surtout ne pas glisser…

Dans cette poche, j’avais testé l’an dernier la plantation de physostegia.  J’avais lu dans le dernier livre d’Eric Lenoir, ‘Plantes aquatiques et de terrains humides’, que les physostegia pouvaient sans problème avoir les pieds dans l’eau toute l’année durant.  Alors j’ai essayé avec un plant.  Il a passé l’hiver apparemment sans encombres puisque j’ai pu déjà observer aujourd’hui les jeunes pousses vertes affleurer à ras du sol.  C’est une super nouvelle car je vais maintenant pouvoir en planter en masse dans la demi-lune.

IMG_0167

Dans ma lancée, j’ai continué en retirant les feuilles mortes dans les massifs près des bassins supérieurs.  J’ai terminé en décidant de tailler à ras les stipas tenuissima. Les semis spontanés près de la sortie du filtre font que le coin devra être un peu remanié, mais ça, je le laisse pour début mars.

Au final, ce fut un week-end revigorant avec un bon bol d’air pour recharger les batteries…

501846-lg-501835-Horizontal-separator-.png

Nymans Garden

La neige et le gel me poussent à me plonger dans d’anciennes photos à trier, et voilà que je tombe sur celles de Nymans Garden, que j’ai visité lors d’une escapade outre-Manche en juillet dernier.  Ce jardin fut, je crois, mon préféré du séjour.  Je vous emmène donc dans un petit voyage virtuel, direction Nymans Garden dans le Sussex.

IMG_5700

Nymans est le jardin de Ludwig Messel, passionné de plantes.  C’est ici que furent plantées à la fin du 19ème siècle nombre de découvertes botaniques rapportées par les chasseurs de plantes envoyés aux quatre coins du monde.

Passés l’entrée, nous accédons au domaine via Lime Avenue, un sentier pas très large et qui, au premier abord, ne laisse pas présager de ce que l’on va pouvoir admirer.  Quelques vivaces pour donner le ton et on se retrouve d’emblée dans le pinetum.

IMG_5712

Comme tout le domaine, le pinetum a fait l’objet d’une tempête en 1987 qui a fait d’énormes dégâts et il a dû être replanté.  

IMG_5725

Arrivé au bout de Lime Avenue, après une belle promenade sur le domaine arboré, nous entron dans les jardins proprement dits par ce qu’on appelle la Loggia car sur la droite, hors du cadre de la photo, se trouve une belle loggia, une petite résidence d’été, pour admirer le jardin à l’abri.  Tout au fond, on aperçoit le manoir.

IMG_5736

La promenade nous mène ensuite dans les jardins de rocaille et de bruyères, Rock and Heath Gardens.

IMG_5737

IMG_5743

IMG_5747

J’ai complètement flashé sur la bruyère claire. L’avantage dans ce jardin, c’est que tous les végétaux sont étiquetés.  Il s’agit ici de Erica carnea ‘Golden Starlet’.  Le plus dur sera probablement maintenant de la chercher et la trouver…

IMG_5752

IMG_5758

IMG_5762

C’est cette partie-ci des jardins que j’ai le mieux apprécié, je pense.  Quel point focal que la graminée, plantée en hauteur. Un stipa gigantea ou autre chose ?  Les massifs de rocaille comprenaient beaucoup de graminées et cela s’harmonisait très bien avec les rochers.  J’y serais restée des heures.  C’est à cet endroit que je me suis dit que j’allais très certainement revenir visiter les lieux un jour !

Après avoir traversé ces massifs, nous arrivons sur la pelouse de croquet, entourée de massifs composés principalement de vivaces.

IMG_5774

IMG_5777

On repasse à nouveau dans le jardin de rocaille pour rejoindre le pelouse principale.

IMG_5773

Sur le Main Lawn trône un imposant et magnifique cèdre du Liban.  Il est juste énorme…  Quel sentiment quand on est tout près et qu’on touche le tronc de la main !

IMG_5797

Le superbe manoir est composé en grande partie de ruines, ce qui donne un cachet unique et très romantique au jardin.  Le manoir a presque complètement brûlé lors d’un incendie en 1947.  Les ruines se visitent, les pièces qui subsistent aussi.  Nous passons sur la gauche pour accéder au Cook’s Garden.

IMG_5799

IMG_5802

IMG_5808

IMG_5817

IMG_5813

C’est là que j’ai regardé s’il n’y avait pas de gousses de graines de ces merveilleux pavots.  Quelle belle couleur ils avaient !

On passe un portique de style pour se retrouver dans le Walled Garden.  Le domaine des vivaces et annuelles principalement.  Je n’ai pas spécialement aimé ce coin, peut-être à cause des annuelles plantées en rangs bien droits. Cela m’a rappelé nos jardins des années 70.

IMG_5830

Ah, là c’est mieux.  Il est parfois difficile de se repérer car les allées se croisent et on emprunte des chemins latéraux pour ne rien manquer de la visite.

20160710_115952

Nous avons visité la roseraie.  Immense roseraie et des étiquettes partout, pour identifier chaque rosier. Des centaines, voire milliers de rosiers différents.

IMG_5886

Nous empruntons le très long mixed-border du Top Garden.  Les graminées, comme ce Cortaderia fulvida, se mêlent aux vivaces.

IMG_5876

IMG_5869

De chaque côté de cette très longue allée, à l’arrière-plan des vivaces, se trouve une superbe collection d’arbres et arbustes, dont certains centenaires.  Je n’ai pas pu arpenter ces chemins malheureusement, car le temps a filé si vite.  Raison de plus pour y retourner lors d’une prochaine virée.

IMG_5891

Pour sortir, nous avons traversé la pépinière, aux étals impeccablement rangés, et aux tentations nombreuses.  Le dépliant indique qu’il s’agit d’une pépinière bio, où les plantes sont arrosées à l’eau de pluie récupérée.  Le domaine recycle également ses déchets verts et 44 tonnes de compost sont produits chaque année !

Au final, j’ai absolument adoré ce jardin, surtout le jardin des bruyères, où énormément de rhodos, azalées et autres acidophiles sont également plantés.  Un jardin à revoir peut-être en mai, quand tout ce beau monde est en fleurs…

 

501846-lg-501835-Horizontal-separator-.png